Intervenant – Emmanuel Hamon – Samedi 2 Juillet

By 2 juillet 2016 juin 14th, 2018 18 - Autrans 2016, Biographies, Promotions 2016

Le documentaire : Pour raconter l’histoire tumultueuse de l’Irlande et comprendre les enjeux auxquels sont confrontés les Irlandais dans le processus de paix, il faut replonger dans l’histoire du pays. Dix-sept ans après les accords qui mettaient officiellement un terme à la guerre irlandaise, qu’en est-il du chemin parcouru ? Ce documentaire en deux parties (Les années de guerre et Les défis de la paix) permet de revenir sur une période troublée et cruciale de l’histoire nationale irlandaise qui, de 1916 à 1998, a opposé les catholiques et les protestants.

Bande-annonce du documentaire

Après avoir été assistant-réalisateur de Patrice Chéreau sur La reine Margot, de Maurice Pialat avec Le Garçu et de Robert Altman pour Prêt-à-porter, Emmanuel Hamon se tourne vers la réalisation et se consacre plus particulièrement au documentaire. Porté par des sujets politiques et historiques, ses films sont diffusés sur les principales chaînes françaises et sont régulièrement récompensés en festival.
Parmi une douzaine de documentaires, il est notamment auteur-réalisateur de De Sarajevo à Sarajevo (2014), Maurice Papon, itinéraire d’un homme d’ordre (2010), et Une épuration française (2009). Emmanuel Hamon est aussi reconnu pour ses portraits d’écrivains comme Jean-Philippe Toussaint et Emmanuel Carrère ou encore plus récemment le grand intellectuel Palestinien Edward Said avec Selves and others, a portrait of Edward Said (2003), qui fut primé lors de nombreux festivals (FIPA, Sunny doc of Marseille, Vancouver, Ottawa, MIZNA, San Francisco, Copenhagen, MEdfilm, Sao Paulo, Toronto, Date Palm Film Festival).
Il a par ailleurs réalisé deux courts métrage Coup de lune et Nord Sud, tous les deux sélectionnés en festival et diffusés à la télévision.
Il vient de terminer l’écriture de son premier long métrage de fiction L’escamoteur.

Alain Frilet débute sa carrière de journaliste en Irlande du Nord, en 1976, comme correspondant de Libération et de l’agence photographique Sipa. Trois ans plus tard, de retour à Paris, il intègre l’équipe de Libération où il reste pendant 15 ans. Il y occupe successivement plusieurs fonctions dont celle de responsable de la rubrique Justice, puis de rédacteur en chef adjoint de Lyon-Libération et enfin de responsable du service Afrique qui l’amène à couvrir plus d’une dizaine de conflits sur ce continent.
En 1996, il quitte le quotidien et devient grand reporter au magazine Géo au sein duquel il développe une lecture géopolitique et sociale des événements d’Afrique, d ‘Asie et d’Océanie.
En 1998, il dirige une équipe de journalistes hutu et tutsi au Burundi dans le cadre d’une mission de résolution pacifique de conflits par les medias.
En 2000, il est nommé à la direction de la communication externe de MSF, où il couvre en particulier les crises du Burundi, le conflit palestinien et la réouverture d’une mission à Ghazni en Afghanistan.
Puis il renoue avec le grand reportage dans plusieurs titres de la presse française (Paris-Match, le Nouvel Obs, Géo…).
En 2003, il est recruté par l’agence Magnum au poste de directeur éditorial du bureau de Paris, fonction qu’il occupe pendant 5 ans. A cette occasion il développe plusieurs projets collectifs et individuels dont un travail au long cours à Tchernobyl.
Il occupe par la suite le poste de directeur éditorial de Eyedea, un groupement d’agences photographiques au sein duquel figurent notamment les agences Gamma et Rapho.
En 2011, il fonde la revue 6 Mois au sein des éditions Les Arènes. Un an plus tard, il crée l’association « Parole de Photographes », organisatrice d’évènements photographiques basés sur des projections de reportages commentés par ses auteurs et débattus avec le public.
Il est par ailleurs formateur en journalisme à l’ESJ (Ecole supérieure de journalisme) de Montpellier.

Leave a Reply