Les métiers du social. Interview de Jérôme Alus, Médéric Talence

Malakoff MédéricJérôme Alus, Directeur Résidence Médéric Talence, Malakoff Médéric
Animateur de l’atelier “Les métiers du social : le point de vue d’un directeur de maison de retraite”, Table ronde “Le travail social à l’épreuve de la réalité”.

3 idées reçues à combattre sur les métiers du social ?

  • Que c’est un métier facile
  • Que les publics sont abordables
  • Le mythe de l’éducateur spécialisé qui est sensé tout savoir

Quelles compétences / qualités sont utiles pour réussir dans le social ?

  • L’envie,
  • L’empathie,
  • L’engagement.

Où sont les principaux besoins dans ce secteur ?
Les besoins sont surtout dans le handicap mental, le handicap, l’insertion professionnelle, et l’aide sociale à l’enfance. Il y a de plus en plus d’enfants à prendre en charge, c’est un phénomène nouveau.

A quoi ressemblera l’avenir dans les métiers du social ?
L’avenir ressemblera à la difficulté, en ces sens que les gens sont de moins en moins préparés à prendre en charge la détresse, l’exclusion – l’inclusion même – et que c’est un public qui se paupérise de plus en plus. Les gens ne sont pas préparés à cette détresse. On a mis des pansements sur les problèmes pendant longtemps et ca ne suffit plus.

Qu’est-ce qui vous a le plus plu / le plus surpris dans les interventions que vous avez données ?
Ce qui m’a le plus plu c’est cette mixité et cette capacité à fédérer des gens de tous bords, de tous niveaux, toutes origines sociales, et qui ne le montrent pas. Il n’y a pas de jeunes « qui se la pètent » parce qu’ils ont fait SciencesPo, ni de jeunes qui n’osent pas participer parce qu’ils se sentent déclassés. Il n’y a pas de barrières, tout le monde a droit à la parole et prend la parole.

Ce qui m’a le plus surpris c’est le niveau. Le niveau des question, et niveau de maturité des jeunes. Et il y a cette ambiance : il n’y a pas de barrières. Les jeunes se lancent, posent des questions. En tant qu’intervenant, on n’a pas l’impression d’être dans une cour d’école

L’Institut en 1 mot :
Aventure.

Lauréats :
Brillants.

L’engagement c’est :
Donner du temps aux autres, et faire découvrir une profession.

Leave a Reply