Leçon d’engagement : rencontre avec Serge et Beate Klarsfeld

By 4 juillet 2016 juin 14th, 2018 18 - Autrans 2016, Conférences, Promotions 2016

Engagés, nous le sommes. Mais quel sens aurait notre engagement si on ne pouvait pas le relier à la grande Histoire ? C’est la chance que nous avons eue en rencontrant Beate et Serge Klarsfeld, “les chasseurs de nazis”.

Serge Klarsfeld, français de confession juive, fils d’un déporté que la rébellion a conduit à la mort dans les camps d’Auschwitz, rencontre Beate, une fille de soldat allemand dans le métro parisien. C’est leur premier engagement ensemble et leur mariage n’est pas des plus banals : “Vous êtes un couple franco-allemand, alors vous devez être un couple exemplaire”, leur dit-on.

Exemplaire, ce couple l’est par son engagement commun : contre la tyrannie, pour la tolérance. Entre une gifle à Kissinger par Beate, la poursuite, ensemble, des cadres nazis impunis, en Amérique du Sud, en Europe ou au Moyen-Orient, le combat pour la condamnation de Klaus Barbie et autres importants dirigeants nazis.

Face à la résurgence de partis extrémistes comme le FN en France, Afd en Allemagne, ces grands combattants de la liberté nous livrent leurs conseils, nous appelant à nous engager dans les luttes de nos époques, pour les causes qui nous intéressent, les problèmes locaux, “Si vous sentez que les frontières vont vous séparer les uns des autres […] dites : Non aux frontières !”. Un message qui ne nous a pas laissés indifférents, et qui mériterait une audience toujours plus grande.

Maëva Gardet-Pizzo et Noémie Lalande, lauréates 2016
Photo, Solène Erkut, lauréate 2016

Retrouvez ici les notes prises par les lauréats.

Join the discussion One Comment

Leave a Reply