Les femmes et l’argent : dépasser les préjugés

By 27 octobre 2016 juin 14th, 2018 19 - Paris 2016, Conférences, Projections, Promotions 2016

Corinne Hirsch est à la fois femme d’affaire et militante pour le droit des femmes. Vendredi 28 octobre, elle est venue présenter aux lauréats de l’Institut de l’Engagement le documentaire Femmes et argent – Women and Money : Parlons d’argent, cartes sur table !. Ce film a été écrit par l’équipe Think Tank « Women and Money », dont elle fait partie, et a été réalisé par Héloïse Morel.

Ce vendredi matin, Corinne Hirsch a d’emblée réveillé ses interlocuteurs en révélant qu’aujourd’hui la retraite d’un homme est d’environ 1700 euros/mois alors que celle d’une femme est de 800 euros/mois. Elle a continué en expliquant que lorsqu’on cherche “femme et argent” sur Internet, on tombe d’abord sur des sites qui exposent la vénalité des femmes et qui donnent des astuces pour les séduire avec de l’argent. Le constat de ces inégalités et de ces préjugés a été un point de départ pour le documentaire qui interroge un autre rapport des femmes et de l’argent.

Le documentaire adopte un point de vue singulier : celui de ne faire intervenir que des femmes d’une quarantaine d’années qui, pour la plupart, ont un bac + 5 au minimum et plus de 20 ans de carrière derrière elles. Comme Corinne Hirsch l’explique, le monde est mixte mais déséquilibré, et en créant un réseau de femmes, une forme d’entre-soi qui est justifiée dans le documentaire, la parole se libère. Le film s’adresse toutefois à tout le monde : aux femmes plus jeunes comme aux plus âgées ainsi qu’aux hommes, de tout âge. L’argent est un sujet intime et, en parlant sans tabou, le film engage une véritable prise de conscience. L’objectif est de sortir des schémas du passé et de ne plus agir qu’en fonction de la norme sociale.

Comment se vendre au juste prix ? Comment faire augmenter son salaire ? Comment penser ses placements ? Comment garder confiance en soi face à son banquier ?

Autant de questions qu’abordent les intervenantes dans le documentaire, tout en donnant des conseils au spectateur. Nous sommes par exemple incitées à penser tôt à notre retraite et invitées à bien réfléchir à notre contrat de mariage. En donnant l’exemple des divorces de plus en plus communs et des femmes qui payent au prix lourd les séparations, Corinne Hirsch suggère qu’il faut penser à son avenir au plus tôt, en ayant conscience de l’impact final.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en dix ans, le pourcentage des femmes à un poste de direction n’a augmenté que de 1% (de 15 % à 16%). Et Corinne Hirsch le précise, les inégalités ne concernent pas que les femmes les plus diplômées, elles touchent aussi les salaires minimum puisque les heures supplémentaires sont plus souvent offertes aux hommes qu’aux femmes.

Le documentaire n’est pas une fin en soi, mais il ouvre au débat et tente d’engager une action collective. Corinne Hirsch le prouve en direct lors du débat avec les lauréats ; après une première question masculine, elle incite une jeune femme à s’exprimer à son tour. En effet : “la première chose pour être visible c’est de prendre la parole”.

Texte : Léontine Bob, lauréate 2016
Photo : Léa Gautelier, lauréate 2016

Leave a Reply