Intervenants – Olivier Poivre d’Arvor et Martin Hirsch – mardi 17 janvier

Philosophe de formation, Olivier Poivre d’Arvor a d’abord été conseiller littéraire dans différentes maisons d’édition, acteur et metteur en scène, journaliste, fondateur de l’hebdomadaire économique et culturel Tel.
Lauréat d’une bourse Villa Médicis hors les Murs (Etats-Unis, 1987), il a exercé différentes fonctions dans le réseau français à l’étranger : directeur du Centre culturel français d’Alexandrie (1988-1990), il a successivement réouvert l’Institut français de Prague (1990-1994), puis dirigé l’Institut français du Royaume-Uni et exercé les fonctions de Conseiller culturel auprès de l’Ambassade de France à Londres (1994-1999).

A partir de février 1999 et jusqu’à l’été 2010, il a dirigé l’Association française d’action artistique (AFAA), devenue en 2006 Culturesfrance, puis l’Institut Français. En 2007, il intègre le Quai d’Orsay comme ministre plénipotentiaire.
Nommé à l’été 2010 directeur de France Culture, il dirige la station de service public jusqu’au mois de septembre 2015. Il est alors nommé Ambassadeur, chargé de l’attractivité culturelle de la France, et lance à cette occasion le Grand Tour (janvier-juillet 2016).

En 2005, il produit à Toulouse la première édition du Marathon des mots, un festival à la croisée de la parole et du texte, aujourd’hui deuxième rencontre littéraire en France par sa fréquentation.

Il est depuis 2014 Président du Musée national de la Marine.
Romancier et essayiste, Olivier Poivre d’Arvor a publié de nombreux ouvrages.
Nommé Ambassadeur de France en Tunisie, il a pris ses fonctions début septembre 2016.

Martin Hirsch est président de l’Institut depuis sa création et Directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris depuis Novembre 2013.
Martin Hirsch a effectué 5 années d’études de médecine entre 1981 et 1986. En 1983 il est reçu à l’Ecole Normale Supérieure. Titulaire d’un DEA de neurobiologie et d’une maîtrise de Biochimie, il entre à l’ENA (promotion Jean Monnet) et intègre le Conseil d’Etat à sa sortie. En 1997, il est nommé directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat à la Santé et conseiller au cabinet de la ministre de l’Emploi et de Solidarité. Entre 1999 et 2005, il est Directeur Général de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments. En 2005 il fonde l’Agence des Nouvelles Solidarités Actives dont il devient le Président. En 2007 il est nommé, dans le gouvernement de François Fillon, Haut Commissaire aux Solidarités Actives contre la Pauvreté (2007-2010), puis Haut Commissaire à la jeunesse (2009-2010). Il quitte le gouvernement en 2010 pour devenir le Président de l’Agence du Service Civique jusqu’en novembre 2013.

Parallèlement, il s’engage activement dans la lutte contre la pauvreté et la promotion de la solidarité et exerce de nombreuses fonctions bénévoles. Ainsi, il devient Président de l’Union centrale des communautés Emmaüs, puis est élu Président d’Emmaüs France en 2002. Il est également, parmi d’autres engagements, membre du Comité consultatif de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances (Halde) de 2006 à 2007, co-président de l’Action tank « Entreprise et pauvreté » et de la Chaire Social Business à HEC depuis 2011.

Martin Hirsch est Président de l’Institut de l’Engagement. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont les deux plus récents sont Cela devient cher d’être pauvre, Editions Stock 2013, et La Lettre perdue, Les racines de l’Engagement, Editions Stock 2012.

Leave a Reply