L’envol des Chrysal’IDE: témoignage de Baptiste

By 11 juin 2017 juin 18th, 2018 21 - Anglet 2017, Promotions 2016, Témoignages

En quelques mots, quel était ton projet en arrivant à l’Institut ?
Mon projet, c’était d’avoir un coup de pouce pour faire mon Master 2, que je pensais faire en formation initiale, classiquement. Et j’ai un peu bifurqué au dernier moment ; j’ai trouvé une formation en alternance. Je fais un Master 2 en communication avec l’Université Paris 13 et je travaille à côté dans un centre culturel de la Courneuve en Seine-Saint-Denis. Ma semaine, elle s’organise comme ça.

Qu’est ce que l’Institut t’a apporté cette année ?
Je crois que l’Institut m’as apporté beaucoup de rencontres. Je crois que c’est ça que je retiens de cette année-là; c’est d’avoir eu comme possibilité d’avoir un accélérateur de connaissances, de rencontres et d’échanges aussi, sur des parcours qui sont hyper intéressants, parce que hyper engagés dans pleins de domaines différents ; dans les sports, dans la culture, dans la santé… et en fait on retrouve après des points communs lorsqu’on échange sur les raisons de cet engagement-là. C’est hyper touchant, et puis ça permet après d’avoir comme des référents autours de nous, sur des sujets qu’on ne connait pas forcément, et qui sont en plus des gens hyper sympathiques. Donc c’est vraiment l’occasion de pouvoir faire des rencontres.

A la fin de cette année avec l’Institut de l’Engagement, comment tu définirais « l’engagement » ?
Je crois que l’engagement, c’est des croyances très personnelles en fait, qui sont le produit d’une éducation, d’une sensibilité, d’une volonté d’agir aussi collectivement. Ça ne peut pas être une démarche isolée, c’est forcément quelque chose de collectif. Donc c’est un peu tout ça qui produit l’engagement. Le résultat de tout ça, c’est l’engagement pour moi !

Interview de Baptiste Boumard par Marine Boitrel, lauréats Printemps 2016

Leave a Reply