L’arrivée à l’Université d’intégration

By 29 juin 2017 juin 18th, 2018 22 - Autrans 2017, Promotions 2017, Témoignages

Les visages curieux et un peu timides, chacun cherche et s’avance dans les halls de gare, les parkings ou dans les wagons de train. Chaque coin de France envoie son représentant, depuis le plus petit des villages jusqu’à la capitale surpeuplée. Ils ont hâte, on a hâte de commencer, de se rencontrer, mais on ne sait pas vraiment encore à quoi s’attendre. Puis les sourires de bienvenue du groupe, déjà les premières blagues, on s’échange les prénoms qu’on oubliera encore probablement une fois ou deux ou plus – nous sommes tellement nombreux.

Semblables aux ruisseaux qui rejoignent les rivières puis les fleuves et jusqu’à la mer, les petits groupes affluent, se rencontrent et s’absorbent – jusqu’à la foule. Nous serions plus de trois cents, tous ceux qui n’ont pu être là s’accrochent aux pensées.

Discours de bienvenue devant tous ces visages, on ne sait plus où donner de la tête – vers qui aller, rester avec les rares figures familières ou partir se mélanger avec aisance pour les plus chanceux. D’autres attendent les moments plus propices, moins intimidants – premières activités, voisin de conférence, camarade de chambrée tous les moyens sont bons.

Et puis les mots justes et inspirants, qui nous rappellent la raison de notre présence. La perspective de cette semaine riche en apprentissage en rire et en projets. Le premier jour du reste de notre vie.

Texte : Perrine Nouals, lauréate Printemps 2017
Photo : Amandine Paysant, lauréate Printemps 2017

Leave a Reply