Fabrice Pancrazi témoigne sur le dépassement de soi

Par son pari hors normes de faire la Diagonale des fous (une randonnée dangereuse de 56 heures à la Réunion), Fabrice Pancrazi nous fait passer un message à nous, les lauréats : on est tous capables de se dépasser. On a tous un capital, il suffit de chercher ses atouts et de les connaître. Quand on a un projet dans la tête, nous devons nous poser les bonnes questions : pourquoi je veux monter ce projet, quelles sont mes motivations, qu’est-ce qui me permet ainsi de le tenir ?

On peut faire un tableau de bord avec indicateur, pour suivre l’avancement de son projet, et ainsi déterminer des jalons (on sera plus positif dans l’avancement de notre projet et cela sera plus réalisable). On doit également préparer son mental et ainsi se convaincre de sa réussite, pour se “programmer” et ainsi aller au bout de son objectif. Projeter des images positives permet ainsi de fuir l’abandon. De plus, si nous communiquons sur notre envie cela se ressentira dans notre entourage qui y croira également.

Pourtant ce n’était pas gagné de réussir pour lui… Son entourage avait peur pour lui. Alors il s’est préparé physiquement (de 5 à 15h d’entrainement par semaine). Malgré les difficultés, il réussira son projet initial. Après la fin de ce dernier, c’était comme un deuil pour lui. Du coup, il s’est créée d’autres projets, et c’est ainsi qu’il a trouvé le bonheur !

Un beau message d’espoir, et de réussite, qui nous a particulièrement marqué et qui nous a reboosté dans nos projets respectifs. MERCI Monsieur !

Texte : Marie Guillan, lauréate Automne 2016
Photos : Lavan Natkunam, lauréat Automne 2016

Join the discussion One Comment

Leave a Reply