Intervenants – Jean-Marie Collin et Annick Suzor-Weiner – Vendredi 26 Janvier

Jean-Marie Collin est consultant indépendant sur les problématiques de défense et de sécurité internationale. Il est également directeur France de l’organisation des Parlementaires pour la non-prolifération nucléaire et le désarmement (PNND), chercheur associé auprès du GRIP (Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité). Auteur en 2009 d’un ouvrage intitulé La Bombe, l’Univers opaque du nucléaire aux éditions Autrement, puis, en 2013, Arrêtez la Bombe ! aux éditions Le Cherche Midi, avec Paul Quilès, ancien ministre de la Défense, et Bernard Norlain, général d’armée aérienne.

Annick Suzor-Weiner (ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégée de mathématiques, Docteur d’Etat en physique) est l’auteur ou co-auteur de près de cent articles ou revues dans le domaine de la physique atomique et moléculaire et de l’optique. Professeur émérite à l’Université Paris-Sud, dont elle a été Vice-Présidente en charge des Relations internationales (2005-2009), elle a été Conseillère pour la Science et la Technologie à l’Ambassade de France à Washington de 2009 à 2013.
Elle a exercé des responsabilités dans de nombreuses organisations internationales, dont l’UNESCO et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) où elle a dirigé le Bureau Europe de l’Ouest à Bruxelles. Elle préside la branche française du Mouvement international Pugwash de scientifiques œuvrant pour la résolution pacifique des conflits et le désarmement nucléaire, et est membre du bureau d’IDN (Initiative pour le Désarmement nucléaire).
Depuis 2014 elle représente la Conférence des Présidents d’université pour les relations universitaires dans la Caraïbe, Haïti en particulier, et pilote depuis 2016 pour l’AUF un programme international de soutien aux étudiants réfugiés. Elle intervient auprès de l’Institut de l’engagement pour développer les partenariats avec les universités.
Elle a reçu en 2011 les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur, remises par l’ambassadeur

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply