4 questions à: Antoine Daelman, OFAJ

By 29 juin 2018 octobre 25th, 2018 26 - Autrans 2018, Intervenants, Promotions 2018

Antoine Daelman, Project manager à Office Franco-Allemande pour la jeunesse.
Animateur de l’atelier « Un projet professionnel ou citoyen ? Mettre en avant vos compétences peut faire la différence »

Qu’est ce qui a été le plus surprenant pour vous pendant l’atelier ?
L’engagement des jeunes en réalité. J’ai l’impression qu’ils étaient tous super investis dans l’atelier. Ce n’est pas toujours le cas il y en a toujours bien sûr qui sont un peu plus en retrait mais globalement ils étaient tous vraiment intéressés et ça c’est super important quand on fait un atelier.

Pour vous, qu’est-ce que ça représente être lauréat ?
Je ne connaissais pas du tout l’Institut de l’Engagement avant de venir et je n’avais pas bien compris cette notion de lauréat. Mais après avoir échangé avec les gens, j’ai compris que les lauréats avaient un accompagnement dans leurs projets, que c’étaient des personnes qui étaient sélectionnées sur dossier, qui avaient la possibilité derrière d’aller dans des écoles sans avoir à passer les concours mais en passant par l’oral avec un dossier etc. Ce sont des gens qui sont vraiment investis et qui ont besoin d’un soutien, et pas forcément ceux qui vont ce débrouiller tout de suite tous seuls mais qui ont besoin d’un accompagnement.

Les lauréats en 1 mot ?
Un lauréat c’est quelqu’un qui entreprend quelque chose, qui a un projet.

L’institut de l’Engagement en 1 mot ?
L’Institut c’est un organisme facilitateur.

Pour vous l’engagement c’est quoi ?
L’engagement c’est être conscient des problématiques qui nous entourent et intégrer son projet dans ce contexte là. Ouvrir les yeux, voir ce qui se fait, faire des compromis pour pouvoir s’engager dans la bonne voie et trouver les bons interlocuteurs.

Interview: Luckya Agbedjinou

Leave a Reply