Agriculture bio, vraie nouveauté ou bien retour en arrière ?

L’agriculture biologique est aujourd’hui un vaste sujet qui fait débat dans de nombreuses conversations. Bien qu’elle existe depuis toujours, elle semble renaître de ses cendres au travers une prise de conscience constamment en évolution. Lors de cet atelier, animé par Didier Galet (Infoggara), tous les lauréats ont pris la parole afin de partager leurs avis et attentes face à l’agriculture biologique d’aujourd’hui et de demain. Et tous, que nous soyons du Limousin, de Colmar, Paris, Nantes, Toulouse, Montpellier, Rennes, Orléans, Nancy… et même au-delà des frontières, tous semble d’accord sur un point : s’alimenter est avant tout une question d’éthique avec pour valeur première le respect de l’homme et de l’environnement. Et pour répondre à ces valeurs, à ces nécessités pour certains, des solutions (déjà existantes ou non) et des alternatives à notre manière de consommer ont été évoquées, tels que : les AMAP, les Food trucks, les boutiques en ligne (Vite mon marché), les épiceries coopératives (La Louve à Paris, La Cagette à Montpellier, La Chouette Coop à Toulouse).

Toutefois la problématique de la visibilité des producteurs et agriculteurs ou encore des petites épiceries alternatives, reste présente. A l’ère du numérique, où toute l’information est à portée de doigt, leur visibilité reste un des gros enjeux pour leur survie. De même que l’accessibilité  à la fois financière et géographique.

De cet atelier une idée en particulier a été mise en lumière, commune à toutes ces solutions, à toutes ces alternatives ; un élément sans lequel tout cela ne serait rendu ni possible, ni concret, et qui a aujourd’hui une grande portée : la question de l’engagement.

Adélaïde Bichon, lauréate Automne 2017

Leave a Reply