Compte rendu : Chirurgie et Alpinisme : toujours plus haut

By 29 juin 2019 juillet 19th, 2019 30 - Autrans - 2019, Conférences, Promotions 2019

Le 29 Juin 2019 l’Université de l’Engagement a accueilli le temps d’une conférence Anne-Laure Boch. Neurochirurgienne et docteure en philosophie, elle s’est entretenue durant une heure-et-demi avec une assemblée de lauréats attentive et captivée par le thème de la matinée « Chirurgie et alpinisme : toujours plus haut ».

Il était question de faire à travers des exemples concrets, une démonstration des points communs existant entre les deux disciplines : Neurochirurgie et Alpinisme ainsi que l’influence de l’une sur l’autre dans leur pratique respective.

Forte de ses 25 années d’expérience en chirurgie et de sa grande passion pour l’univers alpin depuis ses années étudiantes, Anne-Laure Boch a avec clarté et aisance briefé l’assistance sur diverses notions propres aux deux disciplines avant d’établir le parallèle entre elles. L’historique de la chirurgie et celle de l’alpinisme (débuts archaïques puis regain d’intérêt…), leur phénoménologie (milieu hostile, danger, émotions esthétiques, beauté anatomique, harmonie…) les qualités et défauts qui leur sont propres (intrépidité, courage, audace, confiance en soi, goût du risque, choix du stress, prise de décision immédiate, excitation, passion, engagement…) ainsi que leur avenir (de plus en plus robotisé…).

Elle a ensuite expliqué l’apport de chacune des disciplines dans sa vie professionnelle et aussi la part de la philosophie dans l’exercice de son métier en se référant à la notion d’hybris (démesure) qui a-t-elle précisé, représente pour les grecs, la pire des catastrophes.

Place plus tard à la traditionnelle séance de questions-réponses au cours de laquelle Madame Boch a répondu à des questions concernant :

  •  La crise actuelle des secteurs de la médecine et de l’assistance publique
  •  Les apports de l’association des deux disciplines
  •  Le caractère excitant des deux disciplines et le risque de démesure
  •  Les promesses du transhumanisme et leurs limites (toute puissance, démesure…)
  • Rapport à la féminisation des mots (chirurgienne au lieu de chirurgien)
  • L’égalité des humains face à la peur

Nous retenons à l’issue de cette conférence que :

  • La peur est paralysante lorsque nous nous laissons gagner par l’inaction.
  • Lorsque nous nous lançons, nous n’avons plus peur.
  • Il est important de faire en sorte que la peur ne nous fasse pas perdre nos capacités de raisonnement.

Œuvres par Anne-Laure Boch:
Thèse : Médecine technique, médecine tragique
Livre : L’euphorie des signes

Texte : Afi Affoya
Photo : Rita Leonhardmair

Leave a Reply