Intervenant – Edmond Carrère – 29 juin 2019

Edmond Carrère commence sa carrière aux côtés de Bruno Ulmer, s’associant à un cinéma documentaire engagé et esthétique. Tout en s’investissant en tant que chef opérateur pour des films documentaires diffusés sur des chaînes de télévision ou en salle, il développe des projets plus atypiques en tant que réalisateur. Aujourd’hui, si l’univers du cinéma documentaire est toujours sa source d’inspiration, il le décline sous diverses formes. Depuis 2005, il travaille sur Forêts, une série d’installations et essais vidéo ayant pour thème l’univers forestier.

En 2007, il co-fonde Traverse (producteur et diffuseur d’art vivant en milieu rural dans les Hautes-Pyrénées). L’association propose une programmation de proximité, originale et nomade, en offrant une alternative aux lieux de diffusions institutionnels.

Depuis 2007, il collabore également avec la compagnie de théâtre le GdRA, qui nourrit son écriture grâce aux sciences humaines. Mêlant sur scène vidéo documentaire, cirque, anthropologie et musique dans une forme pluridisciplinaire. Il participe notamment à Singularité Ordinaire, Vifs, Sujet et, aujourd’hui, Lenga. En 2008 et 2009, il coréalise l’opéra documentaire Miage avec l’artiste compositeur Pierre Redon. Il poursuit sa collaboration avec lui et propose en 2010 des Marches sonores en Limousin. Ces randonnées documentaires proposent d’explorer le territoire grâce à un audioguide mêlant musique expérimentale et récits. Depuis 2010, il réalise des clips musicaux pour les groupes : Chantal Morte, Loki Starfish et, dernièrement, Louise Roam.

En 2015, il réalise Mato, un docu-fiction qui questionne l’identité d’un peuple noir-marron : les Bonis, ou Aluku, à l’occasion d’un rituel funéraire nommé Puu Bakaa. En 2016, Il développe Après Sisyphe le portrait de soignants qui accompagnent des personnes fragiles dans un hôpital psychiatrique.

Leave a Reply