Compte rendu : Personne ne pourra gagner dans un monde qui perd

By 1 juillet 2019 juillet 23rd, 2019 30 - Autrans - 2019, Conférences, Promotions 2019

Avec Jean Lemierre, il a été naturellement question de banques, de leur fonctionnement et de leur impact dans la société. D’où le thème « Personne ne pourra gagner dans un monde qui perd », qui a permis aux lauréats d’aborder avec le président de BNP Paribas les questions des engagements sociaux des banques en général et de BNP Paribas en particulier.

Compte tenu des défis de transformation auxquels font face les banques actuellement, une question s’est également imposée lors de cet échange, c’est celle des rapports actuels entre le secteur bancaire et la technologie. A ce propos, selon Jean Lemierre, les banques qui réussiront ce sont les banques qui investissent dans la technologie.

Un thème en entrainant un autre, il a aussi été question de datas et de leurs gestions selon les pays. En Chine, par exemple, la totalité des datas sont ouvertes à tout le monde, ce qui implique que des centaines de milliards d’informations sont à la disposition de tous. Ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis où les datas sont à la disposition de quelques grandes entreprises. La situation est encore différente en Europe où les datas appartiennent aux personnes.

Les lauréats ont ensuite eu l’occasion d’échanger avec Jean Lemierre lors de la partie questions-réponses. Quelques exemples étaient : l’engagement dans la justice sociale et le retour sur cet investissement, les engagements concrets de la BNP Paribas (sociaux, environnementaux…), la place du directeur de l’engagement dans l’entreprise, les prêts étudiants, quelles précautions prises par les banques pour limiter le poids des remboursements sur les étudiants, quelles garanties concernant le respect éthique, morale et environnementale des projets et entreprises financées pour la banque ?

Nous retenons de Jean Lemierre que : « La vie s’écrit dans des centaines de décisions prises » et que « l’on n’a pas besoin de faire mal pour être profitable. »

Texte : Afi Affoya
Photo : Arnaud Mellah

Leave a Reply