Comment rédiger un article épique pour son blog ou son site Internet – Partie 2

Dans un premier article nous avons vu que soigner la forme d’un article permet d’améliorer le confort de lecture et la transmission de ses idées. Il ne faut toutefois pas oublier que le fond est au moins aussi important que la forme, car c’est d’abord lui qui retient le lecteur. Vos titres doivent éveiller son intérêt, et votre manière de traiter le sujet doit ensuite pousser le lecteur à se fidéliser à votre plume.

Le fond

Le titre

Un article commence toujours avec un titre de 10 mots maximum. Sa qualité expliquera généralement l’exposition ou l’invisibilisation de votre article. Ce titre doit être alléchant et attirer le clic du visiteur. Toutefois, ce serait une terrible erreur de décevoir votre lecteur en le trompant ou en lui faisant miroiter mieux que ce que vous avez à lui proposer. L’honnêteté doit toujours rester la règle numéro un. En appliquant cela, vous serez récompensé sur la durée par un nombre conséquent de visiteurs réguliers.

Autre point important: votre titre doit contenir des mots clés sur le sujet que vous traitez et qui sont également présents dans le corps de votre article. Par exemple, si vous écrivez sur votre dernier séjour à l’étranger, faites en sorte que votre destination figure dans le titre ainsi que des mots clés comme “voyage”, “vacances”, “tourisme”, “séjour”, “visite”. Ces mots clés doivent rester simples car ils doivent correspondre à des recherches que des visiteurs potentiels feraient sur Google.

Personnellement, je préconise aussi de mettre une majuscule au début de chaque nom commun présent dans les titres. Cela permet de donner de l’importance aux mot clés et d’inciter le lecteur à cliquer.

Le sujet 

Connaître votre public cible et votre type d’audience est très important. Si vous écrivez pour être lu par le plus grand nombre, votre article devra aborder un sujet populaire. Il est fondamental d’essayer de vous démarquer des milliers d’autres articles avec un titre mais également un contenu original. Si vous ne vous démarquez pas, soyez sûr que les organes de presse en ligne et les blogs déjà bien établis vous voleront la vedette.

Si vous écrivez pour être lu d’un public de niche, par exemple les “éleveurs de moules” alors votre public sera composé par les amateurs d’un art ésotérique. Contrairement au public de masse, il a déjà une connaissance approfondie du sujet, il est toutefois plus simple de convertir votre expertise en ligne en expertise hors-ligne. Ainsi vous pourriez être invité à des colloques, des événements afin de partager votre expérience avec d’autres passionnés. Votre article sera aussi plus facile à retrouver par une recherche Google et vous pourrez directement le partager sur des groupes Facebook ou des forums dédiés.

Au delà des 2 types principaux de publics, il est également important de déterminer l’utilité de votre article. Ecrivez-vous pour divertir votre public, pour lui transmettre des émotions, pour lui apprendre une compétence ? Votre lecteur doit avoir le sentiment de ressortir grandi de la lecture de votre article. Le meilleur moyen pour cela est de proposer un contenu exclusif. Générer de l’indifférence est le meilleur moyen de perdre votre public.

Sachez aussi que si votre article porte sur l’actualité, il est important que le sujet traité soit au coeur de l’actualité récente. Les algorithmes vous donneront de la visibilité et la psychologie humaine incitera votre public à partager.

Insufflez la vie à votre article

Pour faire vivre votre article sur la durée, il convient d’abord d’y ajouter une note visuelle. Il peut par exemple s’agir d’une vidéo, que vous placerez à la fin. La vidéo déconnecte mentalement votre lecteur de l’article, il faut donc éviter de la placer au début ou entre 2 paragraphes. Je vous invite d’ailleurs davantage à vous concentrer sur des images, photos ou GIFs pour illustrer votre écrit. Ces formats auront l’effet inverse de la vidéo et aideront les lecteurs à rester connectés. Ces contenus graphiques peuvent par exemple être des photographies de reportage, des memes, des caricatures ou des captures d’écran d’une vidéo. Ils sont idéalement placés entre les paragraphes. 

Après votre article, mettez en avant l’espace commentaire. Il s’agit du meilleur moyen de pérenniser un article et de provoquer des discussions entre vos visiteurs. Une manière de lancer des discussions est de poser des questions à vos visiteurs en fin d’article. Sur une recette de crêpes, vous pouvez par exemple demander à vos lecteurs les ingrédients spéciaux qu’ils ajoutent à leur préparation. Dans un article racontant votre dernier voyage à l’étranger, vous pouvez demander à vos lecteurs où ils sont partis lors de leur dernier séjour et ce qu’ils en ont pensé. Bichonnez vos visiteurs, ils aiment en général qu’on s’intéresse à eux et à ce qu’ils pensent.

Enfin, utiliser des citations de personnalités prestigieuses est une bonne manière de renforcer votre propos, à la condition de ne pas déformer ou mal interpréter la citation. Une étude statistique peut également produire le même effet.  

Texte : Youri Bergoug, membre de l’OFCI
Image : OFCI

Leave a Reply